Le choix d’un gestionnaire locatif est pareil que le choix d’un partenaire de vie étant donné qu’il réalisera toutes les tâches que vous devrez effectuer pour la gestion de vos biens en location. Il est donc primordial de bien choisir son prestataire pour éviter les mauvaises surprises. Comment faire dans ce cas ?

La carte professionnelle du gestionnaire

Le métier de l’immobilier de gestionnaire locatif est une profession strictement règlementée par la loi. Ainsi, tout professionnel prétendant être un gestionnaire devra posséder une carte professionnelle de gestion d’immobilier qui est généralement délivrée par la Chambre de Commerce et d’industrie. Par ailleurs, il devra également souscrire à une garantie financière et une assurance responsabilité civile professionnelle pour garantir un service de qualité à ses clients. Le numéro de carte professionnelle du prestataire à engager sera alors vérifiable sur le registre des professionnels de l’immobilier que vous pouvez consulter. Assurez-vous donc qu’ils y figurent avant de décider. Par ailleurs, ses informations devront être mentionnées sur le mandat.

Bien comprendre les tarifs et les services proposés

Pour bien choisir votre gestionnaire locatif, vous devrez également vous assurer des tarifs proposés ainsi que des prestations incluses dans le forfait. En effet, il arrive souvent que la facturation soit excessive et que certains services de base ne soient pas inclus dans les honoraires. Assurez-vous ainsi de connaitre les détails des honoraires par exemple : le montant des commissions, les tâches effectuées ou encore les interventions réalisées comme la régularisation des charges. Pour trouver le bon prestataire, vous pouvez aussi demander un devis auprès de 3 ou 4 gestionnaires afin de faire un comparatif. Il est également conseillé de se méfier des offres promotionnelles qui peuvent représenter une solution attrayante sur le court terme.

Bon à savoir

Sachez par ailleurs que plusieurs éléments sont à prendre en compte lors du choix d’un gestionnaire locatif notamment la réactivité du gestionnaire ainsi que son sens de la réactivité. Étant donné que ce dernier assurera de nombreuses tâches comme la gestion des baux ou la régularisation des charges, mais le plus souvent il est sollicité pour une vente. Dans ce cas, vous devrez protéger vos intérêts en prenant quelques dispositions :
– Assurez-vous que l’agence place la gestion locative en priorité
– Évitez les mandats avec un engagement ferme de plus de 1 an (certaines agences adoptent un mandat sur 3 ans)
– Optez pour un gestionnaire pouvant intervenir les week-ends, jours fériés et vacances